Comment Créer Une Cave à Vin avec de Bonnes Bouteilles ?

Comment Créer Une Cave à Vin

Pourquoi collectionner le vin alors que plus de 95 % des vins du monde sont destinés à être consommés dans l’année ou les deux ans qui suivent leur sortie ? Je peux vous donner deux raisons convaincantes : premièrement, un petit pourcentage des plus grands vins surtout des rouges, mais aussi de nombreux vins blancs secs et doux ont besoin de quelques années à plusieurs décennies pour atteindre leur maturité moelleuse et polyvalente.

D’ici là, vous ne pourrez pas les trouver ni vous les offrir, à moins que vous ne les possédiez déjà. Deuxièmement, les vins que vous faites vieillir vous-même seront probablement en meilleur état que la plupart des vieilles bouteilles que vous trouverez en train de dépérir sur les rayons des détaillants.

Tout ce dont vous avez besoin est une cave à vin. La cave à se définit sommairement comme un endroit sombre, humide mais pas trop, raisonnablement frais et à l’abri des fluctuations quotidiennes de température. Notre article vous donne quelques suggestions pour vous aider à éviter les erreurs les plus courantes que font certains amateurs de bonnes bouteilles.

Comment choisir les bouteilles de sa cave à vin ?

Certains amateurs de vin achètent des bouteilles de vin sans faire une estimation réaliste de leurs besoins futurs et accumulent rapidement plus de bouteilles qu’ils ne peuvent en boire au cours d’une vie. D’autres collectionneurs gardent en cave trop de vins qui mûrissent rapidement et se dégradent, ou bien ils surchargent un type de vin.

Faites de la lecture, suivez un cours sur les principales régions viticoles du monde ou adhérez à un club de vin qui organise de fréquentes dégustations avant de vous lancer dans la collecte. Les dégustations de vieux millésimes peuvent vous montrer ce que vous pouvez attendre des vins que vous faites vieillir.

Si vous réalisez maintenant, par exemple, que vous préférez les saveurs jeunes et épicées de fruits rouges du Pinot Noir aux notes terreuses que ce cépage démontre dans ses années d’or, vous ne perdrez pas de temps et d’espace à les faire vieillir.

Ne négligez pas le vin blanc, mais choisissez-le avec soin

C’est une question de goût personnel, bien sûr, mais en règle générale, vous voudrez peut-être remplir votre cave avec un ratio approximatif de trois rouges pour un blanc. N’oubliez pas que la plupart des vins blancs ne valent pas une longue garde et qu’il est toujours possible de trouver un excellent vin blanc jeune prêt à boire dans votre magasin local.

De plus, de nombreux blancs secs – à l’exception notable de certains chardonnays et rieslings de haut niveau et des chenins blancs de la vallée de la Loire – perdent rapidement leur fraîcheur et commencent à s’oxyder s’ils sont soumis à des conditions de stockage moins que satisfaisantes.

D’autre part, beaucoup trop de blancs parmi les plus grands du monde, dignes de collection, sont consommés avant d’avoir atteint leur potentiel gustatif. Un jeune Riesling alsacien peut être austère aujourd’hui, n’offrant qu’un soupçon de sa richesse et de sa personnalité futures. Comment savoir quels vins blancs il faut garder en cave ? Demandez autour de vous, lisez et, surtout, goûtez par vous-même.

Des vins de Bordeaux dans la cave mais ne conserver que les meilleures bouteilles

N’achetez pas trop de Bordeaux : le Bordeaux rouge a traditionnellement été la base de la plupart des grandes caves à vin, en raison non seulement de son lent développement et de sa longévité légendaire, mais aussi de son aptitude à s’apprécier. Les lots de vin Bordeaux classés des meilleures années restent les investissements les plus sûrs sur le marché notoirement traditionnel.

Si vous conservez du vin rouge pour le savourer plutôt que pour le revendre, gardez à l’esprit qu’un Bordeaux rouge de premier ordre peut avoir besoin d’au moins une décennie de vieillissement et peut passer par une phase de vieillissement modéré au cours de laquelle il décevra vos attentes.

Quelques rouges non bordelais de classe mondiale à rechercher

Outre les vins de Bordeaux, vous pourrez offrir une belle alternative à votre cave à vin avec des bouteilles de vin rouge de renom :

  • Hermitage et Côte Rôtie de la vallée du Rhône ;
  • Le Killer Bs d’Italie : Barolo, Barbaresco et Brunello ;
  • Les Cabernet Sauvignons de Californie.

Le Bourgogne rouge, bien que difficile à acheter en raison des prix élevés et d’une production limitée, peut être d’une qualité transcendante, et est infiniment polyvalent sur le plan alimentaire.

Les vins sous-estimés de Provence et du Languedoc offrent une gamme exaltante de saveurs épicées et herbacées. En Espagne, les vins rouge reservas et gran reservas de Rioja, déjà bien vieillies, offrent l’élégance du claret (vin rouge léger, très peu coloré).

Beaucoup des vins ci-dessus seront délicieux à boire peu après leur arrivée dans les magasins de vin, mais peuvent encore se bonifier en bouteille pendant une décennie ou plus.

Soyez prudent avec millésimes dont la presse fait l’éloge

Les collectionneurs des bouteilles de vins se bousculent dans la précipitation pour acquérir des vins de millésimes dont la presse fait grand bruit presque invariablement les années de grande maturité. Pourtant, ces millésimes donnent souvent des vins forts en alcool ou qui manquent d’acidité équilibrée. Les conditions de sécheresse fréquentes dans les années chaudes peuvent produire des monstres tanniques qui peuvent mettre des décennies à s’assouplir.

Bien que les années dites « superbes » puissent être votre meilleure option pour investir dans le vin, elles ne fournissent pas toujours les bouteilles les plus conviviales à déguster lors d’un repas. Les bons vins issus de millésimes moins mûrs se révèlent souvent bien plus polyvalents avec les aliments en raison de leur acidité désaltérante et de leurs saveurs plus subtiles.

Faites place aux vins doux et aux vins enrichis dans la cave

De même qu’aucun amateur de nourriture qui se respecte ne penserait à quitter la table après le plat de viande, aucun amateur de vin ne veut terminer un grand repas sur une note sèche. Les meilleurs Sauternes, ainsi que les vins de vendanges tardives d’Allemagne, d’Alsace et de la vallée de la Loire, sont des candidats idéaux pour la cave car ils ont besoin d’une ou deux décennies de vieillissement pour libérer leurs arômes volatils.

Mais comme ces beaux vins « moelleux » sont généralement produits en petites quantités, ils ont tendance à disparaître prématurément des magasins de détail et méritent donc une place dans votre cave. Il en va de même pour les portos millésimés. Ces vins fortifiés spéciaux peuvent prendre jusqu’à 25 ans pour atteindre leur pleine et douce maturité et peuvent se conserver pendant des générations. Vous pouvez ne boire que quelques bouteilles de porto millésimé par an, mais aucune cave sérieuse n’est complète sans eux.

Dans votre cave, pensez grand, pensez petit

Lors d’un dîner pour huit personnes, une bouteille de vin (750 ml) donnera à chacun un petit verre ; un magnum (1,5 litre) fera deux fois plaisir à vos invités. Les magnums vieillissent également plus lentement en raison de leur plus grande quantité. Et, quelques magnums de champagne mûr aux noisettes éblouiront vos invités lors d’occasions spéciales.

Il est également sage de penser petit. Parfois, une demi-bouteille suffit, ou une demi-bouteille de blanc pour l’entrée et une demi-bouteille de rouge pour le plat principal. Les demi-bouteilles de vins de dessert de luxe sont d’une taille idéale, car ces vins riches sont mieux servis à petites doses. Les vins riches en sucre, en alcool et en acidité résistent mieux à l’oxydation. Vous ne devriez donc pas avoir à vous soucier d’un vieillissement prématuré dans des bouteilles plus petites.

Comment savoir si un vin est prêt si vous ne le goûtez pas ?

Tirez un bouchon de temps en temps, et jugez par vous-même. Grâce aux vendanges tardives et aux techniques modernes de vinification, les vins d’aujourd’hui sont souvent accessibles dans leur jeunesse, même s’ils sont capables de vieillir longtemps. En outre, les conditions de stockage varient et vos vins peuvent atteindre leur maturité beaucoup plus rapidement ou plus lentement que ne le suggère le tableau des millésimes.

Un bon aménagement de la cave à vin est vivement conseillé

Tôt ou tard, tout amateur de vin commence à laisser vieillir quelques bouteilles. Après tout, il n’y a pas de meilleure façon de marquer une occasion spéciale ou de rendre une occasion ordinaire spéciale que de faire sauter le bouchon d’une bouteille précieuse que vous avez gardée. Le vin est un être vivant, et la preuve en est la façon dont il évolue et mûrit dans la bouteille.

Mais le vin a besoin de votre aide pour atteindre une maturité dynamique. Empiler quelques bouteilles sur une étagère à côté du radiateur ne fera qu’entraîner un effet dévastateur. Un véritable amateur de vin crée un environnement sûr et stimulant pour ses vins, quelle que soit la taille de sa collection.

Le premier devoir d’une cave à vin est de protéger les bouteilles de la chaleur, de la lumière et des vibrations, et nous avons parlé avec certains des meilleurs concepteurs de l’industrie sur la façon de transformer un coin de votre cave en cocon protecteur. Mais une cave peut être bien plus que cela : De nombreuses caves servent également de galeries d’exposition et de salles de dégustation, un endroit où l’on peut fièrement exposer et déguster des vins. C’est peut-être l’une de ces raisons qui poussent certains grands collectionneurs à faire appel à un professionnel pour l’agencement d’une cave à vin.

La meilleure partie de la construction d’une cave de rêve consiste à la remplir. Si le marché des ventes aux enchères est un bon endroit pour obtenir des vins mûrs et de qualité, vous pouvez également vous les procurer auprès de bons détaillants, ou planifier à l’avance et acheter des vins pour les faire vieillir à long terme directement dans les caves. Que vous souhaitiez une cave de prestige ou une cave adaptée à des réceptions régulières.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *