Comment Choisir son Parquet ?

Comment choisir un parquet flottant

Le choix du revêtement de sol est l’une des décisions les plus fondamentales qu’un propriétaire doit prendre lorsqu’il entreprend une rénovation du sol. Cela est aussi valable pour une construction neuve. Mais alors comment choisir son parquet ? Il existe de nombreuses options différentes de revêtement du sol, de la moquette en passant par le parquet flottant, le parquet stratifié, le parquet massif ou encore le parquet contrecollé.

Mais tous les revêtements de sol en bois ne se valent, et le choix d’un type de parquet ne se résume pas à une simple question de couleur préférée. Une série d’autres facteurs peuvent avoir un impact à la fois sur l’esthétique et les performances de votre revêtement de sol.

Une fois que vous aurez trouvé la solution idéale pour votre espace, vous devrez penser à l’installation. Bien qu’ils puissent choisir d’engager un professionnel pour installer leurs planchers, certains propriétaires intrépides choisissent le bricolage. Si vous êtes prêt à vous lancer vous-même dans ce projet, autant savoir bien le faire ou vous faire accompagner d’autres bricoleurs qui ont l’habitude de la pose de parquet.

Comment choisir le bon parquet ?

Il y a quelques critères fondamentaux de choix à prendre en considération pour le choix de votre parquet flottant.

Parquet massif ou parquet contrecollé ?

Traditionnellement, les parquets en bois dur étaient fabriqués avec des planches épaisses de bois massif. Aujourd’hui, le parquet en bois massif est toujours largement disponible, mais de nombreuses entreprises proposent également des parquets contrecollés. Ce sont des planches de bois d’ingénierie fabriquées avec une couche supérieure de bois dur plus fine, collée à d’autres couches conçues pour empêcher le parquet de se déplacer lorsque le bois travaille.

Le parquet contrecollé est capable de supporter des niveaux d’humidité élevés ainsi que les différentes fluctuations de température. De ce fait le parquet contrecollé est la solution idéale pour un chauffage au sol.

Si vous optez pour du parquet contrecollé, il vaut mieux prendre de la qualité. Les revêtements de sol de qualité supérieure comportent une couche plus épaisse où vous obtenez autant de bois utilisable qu’avec un panneau massif.

Toutefois, malgré les avantages des planchers contrecollés, certains propriétaires de maison ou d’appartement préfèrent encore le bois massif. Il y a quelque chose dans le bois massif qui fait une différence tangible : on peut le sentir sous les pieds, et c’est plus silencieux nous diront les spécialistes.

Parquet brut ? parquet verni ou vitrifié ? parquet huilé ?

Les planches de bois du parquet peuvent être achetées avec une face brute qui sera finie par un professionnel de la pose après l’installation, c’est souvent le cas des parquets massifs bruts. Le plancher flottant peut être aussi pré-fini : dans ce cas les parquets flottants sont livrés avec la teinture et la couche de finition déjà appliquées, c’est souvent le cas des parquet stratifiés.

L’avantage des lames de bois pré-finies est que vous savez exactement ce que vous obtenez avant la pose. Sur la base de ce sol stratifié, vous pouvez déjà coordonner la palette de couleurs de votre maison et choisir d’autres éléments de design, tels que les textiles, les revêtements muraux et les meubles. Les revêtements de sol pré-finis prennent également moins de temps à installer, car il n’est pas nécessaire d’appliquer de la couleur ou du mastic d’étanchéité.

Néanmoins, la finition sur place au moment de la pose ou de l’installation des parquets flottants permet un niveau de personnalisation qui plaît à de nombreux propriétaires et concepteurs. De cette façon, vous aurez un meilleur contrôle sur la teinte et le lustre à appliquer sur les lames de bois une fois posées au sol. Le produit final sera également plus lisse, car les revêtements de sol non finis à l’instar du parquet chêne massif brut sont généralement poncés après avoir été posés, puis finis comme un seul plan continu. C’est un petit détail, mais cela fait peut faire toute la différence. Pensez-y avant de faire votre choix de parquet pour la maison.

Quelle type de finition pour votre parquet ?

Il existe toute une gamme de produits de finition, allant de l’huile pénétrante aux produits hybrides semblables à l’huile, en passant par les polyuréthanes de finition sur site et les uréthanes pré-finis à séchage UV. Mais pour simplifier, la plupart des finitions appartiennent à l’une des deux catégories suivantes : huile ou stratifié (verni).

L’huile pénètre dans le bois et a un aspect et un toucher « très doux, mat et naturel ». Mais elle n’est pas aussi imperméable aux taches et aux dommages que le polyuréthane, qui crée une couche de finition dure à la surface du bois. Le polyuréthane est plus résistante à l’usure, en particulier pour les personnes ayant des enfants. Ce dernier est également conseillé pour un sol stratifié cuisine.

Les finitions à l’huile se rayent plus facilement, mais rendent aussi les rayures moins visibles. Elles sont également faciles à retoucher point par point en cas de problème ou d’impact. Avec le parquet stratifié ou verni, il faut généralement remplacer une planche ou la polir et recouvrir une section entière du plancher flottant.

Avec une finition à l’huile douce, l’entretien est plus facile, mais il faut le faire plus souvent. Pour une meilleure durabilité, il est recommandé d’huiler les lames du parquet environ 2 fois par an. C’est un traitement qui imprègne en profondeur et pas seulement en surface. La finition huilée est celle qu’on recommande lorsqu’on cherche à mettre en valeur les bois bruts.

Les parquets vitrifiés nécessitent moins d’entretien. Toutefois ils sont plus sujets à des rayures. Avec ce type de revêtement du sol en bois vous avez besoin de faire moins d’entretien, mais si entretien il y a plus il sera important.

Quel type de bois pour un parquet flottant de qualité ?

Le parquet chêne massif est le roi des parquets en bois dur pour de bonnes raisons : c’est un bois très durable qui supporte très bien la teinture. Il possède également un grain naturel attrayant et est largement disponible dans les magasins de bricolage et en achat direct en ligne, ce qui permet de pratiquer des prix raisonnables. Dans les cercles de design, le chêne blanc est particulièrement populaire, car il n’a pas les tons rosés du chêne rouge.

Le noyer est un autre choix populaire. Bien que légèrement plus tendre que le chêne, le parquet noyer massif a une couleur profonde qui le rend idéal pour les pièces où une finition plus sombre est souhaitée. Le noyer, ajoute-t-il, est un choix naturel lorsque vous souhaitez un ton plus riche et plus chaud. Parmi les autres essences de bois pour le parquet facilement disponibles, on trouve le caryer, le cerisier, l’érable et le frêne. Le choix se fait en grande partie sur la base de préférences personnelles en termes de couleur et de grain.

La largeur du parquet flottant : un élément de style

Bien qu’à une époque, il semblait que presque tous les parquets en bois dur étaient installés en lames de deux à trois pouces, beaucoup de gens utilisent aujourd’hui des planches plus larges. Il y a un sentiment de luxe et de dépense associé à une planche plus large. Une fois que vous dépassez « la norme », cela commence à vous sembler spécial. On partira d’un généralement d’un principe tout simple : plus la pièce est grande, plus la planche choisie sera large. Toute chose égale par ailleurs, plus les lames de parquets sont larges, plus elles sont chères. C’est même assez logique quand on y pense bien. Un plancher de parquets composé de lames larges aura moins de joints qu’un plancher composé de lames minces.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *